Ma boîte anti-gaspi

L’unité prévention des déchets et développement du recyclage vous informe qu’à l’occasion de la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire, les ambassadeurs du tri seront présents sur des marchés, supermarchés et déchèteries pour sensibiliser les usagers du 16 octobre au 5 novembre 2021.Cette année, la thématique abordée est « demandez votre boite anti-gaspi »Vous trouverez, ci-après, les dates des animations.

Avec 157 grammes de denrées alimentaires jetés par personne et par repas, le gaspillage en restauration serait même cinq fois plus élevé qu’à domicile.

Mais depuis le 1er juillet, les restaurateurs ont l’obligation de proposer à leurs clients des contenants réutilisables ou recyclables pour qu’ils puissent emporter leurs restes à l’issue du repas.

Peu de client osent demander !

Beaucoup de Français n’osent pas demander à emporter leurs restes de peur de passer pour « radin » ou « impoli ». Cette pratique est clairement culturelle. Outre-Atlantique, demander à emporter ses restes est très courant.

Mais les clients des restaurants achètent des plats qui, en conséquence, leur appartiennent ; ils peuvent donc demander à emporter leurs restes.

 Pas de responsabilité pour le professionnel !

Du côté des professionnels, l’inquiétude se porte sur les conditions de conservation par le client. Mais la responsabilité du professionnel s’arrête au moment où le repas est remis au consommateur. Le restaurateur n’est pas responsable des conditions dans lesquelles la partie non consommée du repas sera ensuite conservée et consommée. C’est au client de respecter les règles de conservation (transport, température, délai de consommation…). Même si la réglementation ne l’interdit pas, il est recommandé de ne pas emporter les produits dits «sensibles» : tartares, préparations contenant des œufs crus (mousse au chocolat, tiramisu, plats avec mayonnaise «maison»…).

 Pour plus d’informations, venez rencontrer les ambassadeurs de tri et tenter de gagner votre boite anti-gaspi !