Ca s’est passé à Virandeville…

Cérémonie du 11 novembre

C’est sous un généreux soleil que Monsieur OLIVIER, premier adjoint, a représenté Monsieur le Maire lors de la cérémonie du 11 novembre.

En complément de la lecture du message officiel du ministère des Armées, Monsieur OLIVIER a rappelé « le courage de nos soldats, des souffrances partagées par les Français durant quatre années ». Il a rendu hommage à tous les morts pour la France, à toutes celles et tous ceux qui ont donné leur vie pour la France, ces femmes et ces hommes qui se sont battus pour notre pays. Il a associé également les nombreuses victimes civiles. « Chaque 11 novembre, est un moment d’unité nationale et de cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France, de ceux qui la servent avec dévouement et courage ». Il a également cité Jean Jaurès qui disait en janvier 1914 : « L’affirmation de la paix est le plus grand des combats ». « C’est, aujourd’hui, le combat inlassable de nos anciens combattants. »

Spectacle annuel « Les Arti’Show »

Comme chaque année, l’association de théâtre « Les Arti’Show » nous a régalé d’une représentation jouée les 1er, 02, 03, 08, 09, 10 et 15 octobre, à la salle des fêtes. Tout de même 1050 entrées !

L’histoire ?… Intitulée « Les Coucous » : Raoul MONJAMBIER vit sous la dictature de sa femme, grande chrétienne. Il pense être tout seul avec sa charmante secrétaire dans sa maison de campagne ou, plus tôt, dans la maison de campagne de sa femme car c’est elle qui possède tout. Mais c’est sans compter sur deux bandits en cavale, l’agent de sécurité du quartier et sa femme, Suzanne, qui est de passage. De plus, le frère de l’agent de sécurité compte se servir de la maison afin d’épater sa fille qui revient d’Amérique… Bref : « y’a rien qui va ».

 

Sortie annuelle du club des aînés

Madame BOURGEOIS Arlette, Présidente du club des aînés de Virandeville, a chaleureusement accueilli tous les participants de cette sortie annuelle au restaurant « Le Panoramique » de La Pernelle. Elle a ensuite informé l’assemblée de la date du repas de Noël : 10 décembre, toujours au restaurant « Le Panoramique ».

Monsieur le Maire a eu l’immense plaisir de retrouver tous les membres de l’association après tant de périodes de confinement, de couvre-feux et de limitations de déplacements. Malheureusement, le contexte sanitaire a porté un coup à l’équipe : elle est restée plusieurs mois sans pouvoir proposer des activités dans leur pleine mesure. Il a salué tout le travail et toute l’énergie des bénévoles qui, tant qu’ils et elles ont pu, ont porté l’association à bout de bras dans l’intérêt collectif. Il les a remercié pour leur engagement au service de la population. Il a félicité les organisateurs de cette superbe journée : le cadre est magnifique et le menu exceptionnel !

 

Meilleur apprenti de France section « Usinage »

Monsieur le Maire a tenu à honorer le parcours d’un enfant du pays : Fabien HAIRON, 18 ans. Monsieur le Maire a accueilli, à cette occasion, David MARGUERITTE, vice-président du conseil régional chargé de la formation et de l’apprentissage et Isabelle FONTAINE, conseillère départementale en charge des usages numériques.

« C’est pour la société des Meilleurs Ouvriers de France, pour l’entreprise « Orano Temis » de Saint-Sauveur-le-Vicomte, ainsi que pour moi-même une joie de pouvoir recevoir, ici, ce jeune homme qui a réussi ce concours 2021 » a déclaré le maire en exprimant également la fierté de Fabien d’avoir réussi ce concours extrêmement difficile et d’avoir ainsi marqué de manière brillante son entrée dans le travail. Le maire a souligné que l’apprentissage demeure  plus que jamais une voie d’excellence . « Il s’agit donc d’une réelle opportunité pour les jeunes de notre département, de notre région de trouver un emploi gratifiant, valorisant, et avec de fortes possibilités d’évolution« . Isabelle FONTAINE a adressé au nom de Jean MORIN, président du conseil départemental, toutes ses félicitations et ses bons vœux dans son avenir professionnel.

David MARGUERITTE a précisé qu’il avait tenu à être présent pour partager un moment de fierté pour Fabien, sa famille, ses formateurs et son entreprise. « Le succès de Fabien est le fruit de nombreux efforts. C’est ce que je ressens quand je vois des jeunes qui poussent leur passion jusqu’à l’excellence avec le concours de meilleur apprenti de France, concours exigeant« . Fabien est la fierté de Virandeville, du Cotentin. « Tu as choisi la voie de l’apprentissage, chemin plus court vers l’emploi« . Le vice-président a rappelé quelques chiffres dont celui de 90 % d’insertion professionnelle après un apprentissage. Vice-président à la formation en apprentissage, David MARGUERITTE, a témoigné de parcours de jeunes arrivant enfants en début de formation et repartant adultes. Ces sont eux que recherchent les employeurs. Il rappelle l’ouverture d’une école d’usinage à Valognes pour des jeunes éloignés du parcours traditionnel. « Il faut arrêter de dire que tous les jeunes doivent aller à l’université. Je ne veux pas que cela soit le parcours du combattant quand on choisit l’apprentissage« . La région Normandie est engagée dans la voie de l’apprentissage : au cours de ces cinq dernières années, le nombre d’apprentis a augmenté de plus de 20 à 25 000 apprentis.

Pour terminer, Monsieur le Maire a adressé en son nom mais aussi en celui des membres du conseil municipal et de tous les Virandevillais et Virandevillaises ses félicitations les plus sincères.

 

 

La commune honore sa centenaire !

C’est dimanche 1er août que Monsieur le Maire a accueilli, en Mairie, Augustine MAUGER, le jour de son anniversaire, pour fêter ses cent ans !

En 40 ans de mandature, c’est la première fois que Monsieur le Maire a eu l’immense privilège de souhaiter un bon anniversaire pour les cent ans d’une administrée.

Monsieur le Maire a replacé la vie d’Augustine au cours du siècle : « je voudrais faire un grand bon en arrière et m’arrêter aux années 1920, période d’entre deux guerres. Sommes-nous capables d’imaginer les gros titres des journaux de l’époque de votre petite enfance ? Ceux qui annonçaient le droit de vote des femmes aux Etats-Unis, l’inhumation du soldat inconnu sous l’arc de triomphe de l’étoile à Paris, la naissance de l’URSS, le krach boursier et la première traversée en avion de l’Atlantique par Charles Lindbergh ?« .

Augustine MAUGER est née HAMEL le 1er août 1921 à Virandeville, à Valtot, où ses parents étaient agriculteurs. La fratrie se composait de cinq enfants. Elle était la troisième. Elle est partie travailler à l’âge de 14 ans à Cherbourg comme femme de ménage. Elle prenait les bus « Schmidt » puis son vélo une fois la semaine pour s’y rendre. Elle s’est mariée le 02 décembre 1950, à l’âge de 29 ans, à Virandeville, avec Auguste MAUGER, l’ami de son frère. Ils ont habité pendant dix ans à la Dorangerie. Le couple quitte Virandeville en 1963 pour rejoindre Octeville pendant trente ans. Il y a dix ans, quand Auguste n’a plus pu conduire, le couple est revenu à Virandeville. Malheureusement, elle a perdu son mari en 2014. Depuis, elle est entourée de ses neveux et nièces.

« Vieillir, ce n’est ni renoncer, ni résister mais accepter de vivre toutes les étapes en conscience. Aujourd’hui, vous en franchissez une. Peut-être appréhendiez-vous ce jour et son agitation mais je suis sûr que, maintenant, vous en savourez l’instant. Toutes ces personnes qui vous aiment vous transmettent un peu de leur énergie pour continuer le chemin » a conclu l’édile.

Toujours bon pied, bon œil, Augustine est indépendante et alerte.

Si on lui demande quel est son secret, elle répond : « C’est de bien manger, de ne pas trop boire et d’être de bonne humeur« . Sa famille pense que l’énigme de sa longévité réside dans le rituel d’Augustine : « tous les dimanches, six huitres et un petit verre de vin blanc » !

La piste des clowns

C’est un théâtre comique qui s’est installé pour une représentation, le 31 juillet, sur le parking de la salle des fêtes. Il s’agissait de « la piste des clowns » avec spectacles de clowns, jongleurs, contorsionnistes, animaux… Un régal pour les enfants qui ont participé à ce spectacle d’une heure.

 

 

Inauguration du marché hebdomadaire

C’est en présence de la députée Sonia KRIMI, des conseillers départementaux nouvellement élus : Isabelle FONTAINE et Axel FORTIN LARIVIERE, des élus de Douve-Divette et des conseillers municipaux que Monsieur le Maire a inauguré le premier marché, le 09 juillet.

Il a félicité Elodie THIMOLEON, Sandra GAMEZ, Adeline LECOEUR et Audrey DEMAY, les quatre étudiantes en BTS à l’initiative de ce projet pour leur fin d’étude. Avec les élus ayant œuvré avec elles, le Maire a décliné la recette du succès : « Prenez une dose de bonne humeur et de cordialité, ajoutez un paquet de produits frais, naturels ou cuisinés, parsemez de paillettes de qualité et de saveurs, mélangez le tout, versez quelques gouttes d’animations et surtout, épicez de rencontres conviviales et passionnantes avec les producteurs locaux et les commerçants. »

Il a invité les Virandevillais à un retour aux sources, loin des grands magasins, de l’anonymat et des produits standardisés. La pérennité du marché dépend des habitants qui peuvent choisir des aliments de qualité. « Nous sommes ce que nous mangeons, bien dans notre assiette, bien dans notre tête et donc bien avec les autres« .

 Monsieur Axel FORTIN LARIVIERE a pris la parole pour féliciter tous les acteurs de la réussite de ce marché : « c’est une formidable idée à valoriser ».

Madame Sonia KRIMI a rappelé que les élus travaillent ensemble pour les habitants. Elle a délivré un message en direction des consommateurs : « Même si parfois c’est 20 centimes plus cher, il faut soutenir nos producteurs locaux. Je sais que c’est plus simple d’aller au supermarché, il faut se forcer pour que cela devienne une habitude d’aller sur le marché local« .

Pour rappel, le marché aura lieu les vendredis sur la place de l’église, de 16 heures 30 à 21 heures, jusqu’au 30 septembre et jusqu’à 19 heures du 1er octobre au 15 avril.

Radio Flam

Radio Hag’FM

 

Remerciements scrutateurs

Le mardi 06 juillet, le Maire a tenu à remercier chaleureusement Pascal DOURNEL et Serge LEVAVASSEUR, deux scrutateurs bénévoles, qui ont contribué au bon déroulement des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin derniers.  Il a saluer leur implication : « c‘est un investissement personnel important et essentiel pour la vie de notre commune ainsi que de notre institution« . Ils ont reçu, en remerciement de leur engagement citoyen, un stylo.

 

Atelier cirque

Les élèves du groupe scolaire ont pu bénéficier d’un atelier cirque du 14 au 18 juin. Ce sont les artistes de la compagnie « Sol’Air » qui ont initié les enfants aux divers arts du cirque : jonglerie, trapèze, équilibrisme et bien d’autres activités.

Albums à colorier

Le mardi 08 juin, les 21 élèves de l’école maternelle ont eu la surprise et l’immense joie d’accueillir les sapeurs-pompiers du centre des Pieux : l’Adjudant-Chef MOREL et le Caporal Julie GOMEZ qui leur ont remis, à chacun, un album à colorier.

 

Fête des mères

Etant donné les circonstances sanitaires actuelles et par principe de précaution, à l’instar de l’année dernière, les élus ont décidé d’annuler la fête des mères, prévue le dimanche 30 mai .

Toutefois, la municipalité a tenu à souhaiter une bonne fête à toutes les mamans. C’est leur amour inconditionnel et universel qui est célébré chaque année.

Notre équipe municipale a, avec un grand plaisir, remis un bouquet aux nouvelles mamans :

  • – bienvenue à Camille RUET CATRIX (23 août 2020) et sa maman Laurie,
  • – bienvenue à Léonie ROULLAND (14 janvier 2021) et sa maman Mélanie,
  • – bienvenue à Elisa COUSIN (02 mars 2021) et sa maman Marion,
  • – bienvenue à Souane LE BLOND (19 mars 2021) et sa maman Ludivine
  • – bienvenue à Théo LECOSTEY LAFON (09 mai 2021) et sa maman Vanessa.

Alors, c’est avec un immense plaisir que le conseil municipal remercie toutes les mamans pour leur dévouement et tout l’amour qu’elles donnent à leurs enfants. Il adresse ses plus sincères félicitations et ses vœux de bonheur à toutes les mamans, grand-mamans et arrières grand-mamans qui nous entourent et qui sont mises à l’honneur durant toute cette journée.

 

Cérémonie du 08 mai

Cette cérémonie, à l’instar de celle de l’année dernière, s’est tenue en comité restreint en présence de Monsieur le Maire, du Major FLEURY, commandant de la brigade de gendarmerie de la Hague, de Monsieur BARBIER, président des Anciens Combattants, de Mr AVOYNE, vice-président, de Mr CAILLOT, porte-drapeau et trésorier ainsi que de Messieurs HELPIQUET et BLOT, membres de l’association.

Monsieur le Maire a lu le message de la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. « Il y a 80 ans, en 1941, les flambeaux de la République brillaient déjà. Le flot du refus et de l’espérance montait tandis que la répression forgeait son funeste souvenir à Châteaubriant, au camp de Souge ou au Mont-Valérien. La France libre recevait le soutien des territoires ultramarins et poursuivait son incroyable épopée. A l’instar d’Hubert GERMAIN, dernier des compagnons de la Libération, ce fut une jeunesse ardente et résistante qui refusa la défaite. Tous ont permis à la France de s’asseoir à la table des vainqueurs ».

Le message rappelle les mots d’André Malraux : « Un monde sans espoir est irrespirable ». La victoire de 1945 est le succès de l’espérance et l’aube d’un nouvel effort collectif pour la paix et pour l’Europe.

 

Legs Jean LEHUBY

Monsieur LEHUBY Jean, domicilié au 1 le Bourg, est décédé à Cherbourg-en-Cotentin, le 28 décembre 2020, à l’âge de 91 ans.

Il a légué à la Commune l’ensemble de ses biens à la seule condition qu’elle entretienne, pendant 50 ans, sa sépulture et celle de ses parents. Il avait un attachement particulier pour Virandeville où il a toujours vécu et pour son Maire. Il a été conseiller municipal de 1971 à 1989.

Monsieur LEHUBY a travaillé chez JACQUES Roger, à Cherbourg, comme boulanger-pâtissier, après l’obtention de son CAP, en 1949. Il a effectué son service militaire à Saint-Cyr Coëtquidan de 1949 à 1950.

Après sa conscription, il a repris son métier de boulanger à Siouville en mars 1951 et ce jusqu’en septembre 1966, date à laquelle il a repris le bar-tabac de Virandeville.

Cet établissement ne lui été pas inconnu puisque ses parents (Louis et Louise LEHUBY) le tenaient depuis juin 1920. Il a fait valoir ses droits à la retraite au 1er avril 1997.

La commune est reconnaissante à Monsieur LEHUBY pour ce geste altruiste, généreux et rempli d’humanité.

Retrouvez les reportages des grandes chaînes :

France 3 Normandie

France 2

 

Remise de diplômes

L’EMS de Caen à l’honneur.

Trois jeunes ingénieurs diplômés de l’école normale supérieure de Caen (ENS) ont reçu des mains du Maire leur diplôme de fin d’étude. Léa WAGNER et Antoine RECHER dans la spécialité matériaux et mécanique Mathilde ROUSSEAU, en matériaux et chimie.

Dans une lettre adressée au Maire, le directeur de l’université de Caen, Jean-François HAMET, l’a remercié pour son initiative de donner un peu de solennité à cette remise de diplôme.

 » Nous n’avons pas été en mesure de la faire cette année pour cause de la crise sanitaire. C’est un moment très important pour l’école mais surtout pour les diplômés et leurs familles. « Et  de délivrer ce message:  » Cette remise de diplôme concrétise un long parcours de formation parfois semé de doutes et/ou de difficultés mais aussi de rencontres riches. Ce moment, qui marque le passage de la vie d’étudiant à la vie professionnelle, doit être pour vous un moment de fierté, fierté j’imagine partagée par vos familles… Ce couronnement ne doit pas être une fin, mais au contraire, le début d’une vie professionnelle que je vous souhaite riche et épanouissante. Mais la vie ne se résume pas à la réussite professionnelle, c’est pourquoi je vous souhaite de réussir tout simplement votre vie d’homme ou de femme. Ensicaennais, vous l’êtes, Ensicaennais vous le resterez et je compte sur vous pour être ambassadeurs de votre école et de votre région. Au nom de l’école, je vous adresse toutes mes félicitations. »

Le Maire a également salué le parcours des jeunes Virandevillais : « Léa, Mathilde, Antoine au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous présente mes félicitations. Vous venez d’obtenir, chacun dans une spécialité différente, votre diplôme. Et j’imagine que vous-même d’abord, vos familles à l’unisson, en éprouvez une grande joie, empreinte d’une réelle fierté.

J’ai souhaité vous dire la joie et la fierté de notre conseil municipal.

Vous faites honneur à notre commune, la prospérité présente et l’avenir ont toujours dépendu de l’excellence de ces enfants. Mais aussi, cette belle réussite est le meilleur encouragement pour la communauté éducative, et pour nous, élus, à poursuivre nos efforts. Effectivement, vous avez été aidés, secondés, portés, par les enseignants qui ont assuré votre formation. On ne saurait saluer votre succès, sans leur en faire aussi hommage. Mais je veux aussi remercier vos parents, car la réussite de l’école républicaine, passe par l’alliance entre trois acteurs dont l’accord engendre le succès : l’élève, les maîtres et les parents. C’est l’élève qui réussit, mais ce succès est un travail d’équipe. Les valeurs que vous avez acquises au cours d’une scolarité réussie : courage, ténacité, discipline, goût du savoir, goût de la vérité, désir de reconnaissance, respect de la culture, seront vos meilleures  provisions pour un avenir ouvert et prometteur.

Ce que vous avez reçu, partagez-le.

Ce que vous êtes capables, accomplissez-le.

Nous sommes nombreux en ce jour, à vous envier un peu des moments aussi beaux d’une jeunesse aussi belle, dont je vous assure que la nostalgie reste vive tout au long de la vie.

Maintenant, quelle que soit votre route, veillez à rester fidèles au choix de l’exigence mais aussi de la passion.

Trouvez votre voie et exercer un métier qui vous permette de vous épanouir et de faire bénéficier notre société de vos qualités.

Soyez  dignes de votre réussite, nous plaçons tous beaucoup d’espoirs en elle.

Et pour l’heure, l’école est finie, arrêtons là les discours. »

La courte cérémonie s’est clôturée par la signature des diplômes et par la remise au nom du conseil municipal d’un colis gourmand.

 

Dédicace Dgidgi LEBOUTEILLER

Un récit pour tous ceux qui ne peuvent pas voyager.

Le Maire de Virandeville et son premier adjoint ont reçu à la Mairie, jeudi 11 février, « Dgidgi » LEBOUTEILLER pour la dédicace de son premier livre, un récit de voyages. Chaque chapitre est indépendant et permet de voyager dans divers pays.

« C’est un premier livre. On peut donc nommer « Dgidgi » d’écrivaine en herbe. Mais que signifie en herbe ? Cela signifie que la personne commence une activité, mais elle le fait bien, avec du talent, de la volonté et de l’ambition. cet ouvrage est à la fois enjoué et dépaysant. Ainsi, se trouvent mêlés la lecture et la photographie, autrement dit, l’utile et l’agréable » a déclaré Mr le Maire.

Ce livre trouvera toute sa place au sein de la bibliothèque. « Nous voulons que les bibliothèques ne soient pas uniquement des lieux de consultation et de prêt mais qu’elles s’affirment comme des lieux de vie, de rencontre, de partage. » Mr le Maire a rappelé que c’est dans cet esprit que le conseil municipal, lors de sa séance en date du 14 décembre dernier, s’est engagé pour la mise en place d’une nouvelle convention de partenariat  quinquennale avec la Bibliothèque Départementale de Prêt afin  d’intensifier le développement de la lecture, de mieux répondre à la demande du public et de favoriser l’accès à la culture en zone rurale.

Habitant depuis 28 ans dans la commune, »Dgidgi » LEBOUTEILLER a été secrétaire chez Alcatel puis à la Cogema. Victime d’un AVC à 36 ans, sa vie professionnelle s’est arrêtée. Elle a fait beaucoup de bénévolat dans des associations et à la bibliothèque municipale.

« Dgidgi » a écrit ce livre pour tous les gens qui ne peuvent pas voyager. La pandémie a interrompu son nomadisme, elle en a profité pour écrire « Ce Jules qui changea ma vie ». Avec cet ouvrage, le lecteur voyage dans douze pays, parcourant les Etats-Unis, l’Europe dont la Grèce où elle y vit six mois par ans et l’Australie, relatant  un séjour de 80 jours en camping-car.

Ce dernier, elle l’a baptisé Jules, en hommage à Jules Verne. « Un Jules, c’est un premier copain, un mec qui devient plus familier, qui te demande en mariage. Une partie de la vie qui bascule. Et quand Jules devient un camping-car et te fait découvrir le monde avec ton Jules, c’est tout un programme ». Alors en route.

 

Une écrivaine Virandevillaise

Madame LEBOUTEILLER, habitante des Taillis, a publié un livre d’aventures.

Si vous aimez la lecture et les voyages, procurez-vous « Ce Jules qui change ma vie » édité par « Atramenta » et accessible sur leur site en version papier ou en ebook

Ce Jules qui change ma vie

Interview : France Bleu Cotentin

Interview : Radio Flam