Ca s’est passé à Virandeville…

Assemblée générale du club des aînés

Le mercredi 08 janvier dernier, a eu lieu l’assemblée générale du club des aînés, à la salle des fêtes.

Le club compte 33 adhérents dont 5 de 90 ans. L’année 2019 a été endeuillée par le décès de Michel COMMENCHAIL, le 23 septembre.

La Présidente a remercié la municipalité pour le prêt gracieux de la salle ainsi que l’aide matérielle et logistique apportée par les agents municipaux. De vifs remerciements également pour la subvention. Un grand merci aussi à toutes celles et tout ceux qui apportent leur aide pour la préparation de gâteaux, crêpes, paniers et pâtisseries diverses ainsi que celles et ceux qui ne peuvent pas se déplacer mais qui contribuent financièrement.

En 2019, deux sorties ont été organisées : l’une dans la Hague, le 04 juin, avec déjeuner à « l’Auberge des Grottes » de Jobourg et l’autre à Saint-Malo/Cancale, le 25 juin, avec visite, en petit train, de la cité corsaire et déjeuner-croisière dans la baie, visite guidée dans une ferme marine et dégustation d’huîtres puis retour après un dîner à Carentan à « l’auberge Normande ».

Pour 2020, 3 lotos sont prévus : les 16 février, 21 juin et 13 septembre ainsi qu’une belote, le 23 octobre.

Il a été donné lecture du bilan financier.

Pour terminer, les participants ont pu déguster la galette des rois.

Monsieur le Maire et les membres du club des aînés

 

Des invités de marque pour les vœux du Maire

Monsieur le Maire a accueilli, samedi 04 janvier dernier, de nombreux invités de marque pour la cérémonie des vœux.

Maire depuis 38 ans, il a prononcé ses meilleurs vœux à ses concitoyens. Il était accompagné de nombreuses personnalités politiques, acteurs du territoire et représentants des forces de l’ordre.

Après avoir salué la présence de ses invités, Monsieur le Maire rappela l’importance de la proximité entre élus et citoyens.

Il a terminé son discours par ces mots : « être maire, ce n’est pas le problème de trouver la clé, mais c’est surtout d’ouvrir son cœur ».

Des invités prestigieux : Henri DESTRES, Président de la commission du territoire de Douve-Divette, Jean-Louis VALENTIN, président de la Communauté d’Agglomération du Cotentin, Franck TISON, conseiller départemental, David MARGUERITTE, vice-président de la Région, Jean-Michel HOULLEGATTE, Sénateur, BAS Philippe, Sénateur, Sonia KRIMI, députée et Hervé MORIN, président de la Région Normandie étaient présents aux côtés du Maire.

 

 

Monsieur le Maire et les officiels

 

Remise de la médaille du Sénat

 

Hommage à Pierre RISBEC

À l’appel du Maire de Virandeville, Yves HENRY, et de la présidente cantonale des Anciens combattants, Marie-Thérèse MILINAIRE, plusieurs représentants des communes de Douve-Divette étaient présents, ce 05 décembre, tout simplement pour rendre hommage à un Virandevillais mort en opération en Algérie, le 17 novembre 1961 : Pierre RISBEC. Deux autres soldats de Douve-Divette ont donné leur vie pour la paix en Algérie : André HAMEL et Emile JOURDAN.

 

Hommage au Monument aux Morts

Tous les porte-drapeaux étaient présents au Monument pour un vibrant hommage aux 43 soldats de la région morts pour la paix. Marie-Thérèse MILINAIRE a lu le message de l’UFAC pour rendre un hommage solennel aux soldats morts pour la France durant la guerre d’Algérie et durant les combats du Maroc et de la Tunisie. « Nous commémorons aujourd’hui sans esprit de repentance et de rancœur, le sacrifice de nos soldats dans cet épisode douloureux de notre histoire. De nombreuses familles ont été dans la douleur », souligne l’UFAC en rappelant les événements qui ont conduit à la guerre jusqu’aux accords d’Evian. C’est le Maire qui a ensuite lu le message de la Secrétaire d’Etat, Geneviève DARRIEUSSECQ : « La Nation est fidèle à l’hommage rendu aux femmes et aux hommes qui sont morts pour la France, 25 000 victimes des tragédies de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie, il y a 60 ans. La France n’oublie pas ! Les mémoires sont encore vivantes aujourd’hui et doivent se perpétuer vers les jeunes générations. » La cérémonie s’est terminée par le dépôt d’une gerbe et par le vibrant chant de la Marseillaise, avant de se rendre sur la tombe de Pierre RISBEC.

L’émotion fut intense au moment où toutes les personnes présentes se sont rendues au cimetière pour se recueillir sur la tombe de Pierre RISBEC, en présence de ses deux sœurs, Hélène et Marguerite, très émues devant la tombe de leur frère mort à 21 ans. « Cela avait été un drame dans la famille quand nous avons appris la triste nouvelle : la perte d’un frère en pleine jeunesse », soulignent les deux sœurs. Le Maire a rappelé quelques mots de sa vie, ayant été voisin de la famille.
« Pierre est né en 1940 à Virandeville à la Caperie. C’était le benjamin d’une famille de 11 enfants (5 garçons et 6 filles). Il était domicilié « Le Moulin » à Virandeville. Avant de partir en Algérie, il était domestique agricole. Il fut incorporé au 3/22e régiment d’infanterie de Marine. Décédé au cours d’une opération de maintien de l’ordre en Algérie, le 17 novembre 1961 à Ahrzerouftis, (Département de Sétif). Il était âgé de 21 ans. Il fit une chute mortelle, au cours d’opérations, alors qu’il progressait en tête de sa section », explique le Maire. Son décès a causé une grande tristesse dans toute la commune. C’est l’adjoint de l’époque et le curé de la paroisse qui ont annoncé la triste nouvelle à sa mère. Le corps rapatrié, l’inhumation et la cérémonie religieuse ont eu lieu le samedi 23 décembre et c’est un camion militaire qui a transporté la dépouille de Pierre du « Moulin » à l’église puis au cimetière. La commune lui a rendu un hommage vibrant.

Déclaré « Mort pour la France » par le Ministre des armées (décret du 28 décembre 1961).

 

 

La cérémonie du 11 novembre

Cette cérémonie du 11 novembre a été l’occasion de rendre un hommage solennel aux anciens combattants d’aujourd’hui qui œuvrent quotidiennement pour que perdure la mémoire de toutes celles et ceux de nos compatriotes qui, au fil des guerres et des conflits, ont fait des sacrifices extraordinaires pour défendre les valeurs de notre République. Merci donc aux anciens combattants, rassemblés plus que jamais autour de notre monument.

Dans les moments difficiles comme celui que traverse notre pays, nous devons plus que jamais rester unis, résolus et forts pour conserver nos libertés et pour que vive la France et notre république. Et nous avons une certitude : celle que tous les morts pour la France que nous célébrons, nous regardent attentivement.

Si le 11 novembre célèbre l’anniversaire de la fin de la terrible guerre de 14-18, cette journée rend hommage à tous les morts pour la France, elle permet de se souvenir et se recueillir en leur mémoire.

Nous tenons à remercier le président des anciens combattants ainsi que tous ceux qui ont contribué à cette belle cérémonie de commémoration du centenaire de la fin de la guerre de 14/18 : la directrice de l’école et les enseignantes, leurs élèves, les services municipaux.

Nous voudrions remercier également le porte-drapeau dont la présence fidèle confère à nos cérémonies commémoratives grandeur et solennité.

Merci à tous d’avoir participer à ce devoir de mémoire.

Nous reprendrons une citation de Winston CHURCHILL : « un peuple qui oublie son passé, se condamne à le revivre ». Nous comptons sur nos enfants pour transmettre aux générations futures ce souvenir.

 

 

 

 

Repas des aînés… à tomber dans les pommes !

En général, quand on parle d’un excellent repas, on dit qu’il est « à tomber par terre ! » Mais le repas des aînés, préparé par « La Roseraie », ce samedi, était aussi excellent et à tomber non pas par terre, mais à tomber dans les pommes, car c’était le thème qui avait été choisi par la commission « fêtes et cérémonie », autour de Rémi MARTIN. La décoration sentait bon l’automne, mais surtout le cidre avec sa barrique qui a 200 ans, sa brouette de pommes et surtout le pommier où les anciens ont voulu se prendre dessous avec cet air de Gilbert BECAUD : « Pourquoi ne pas s’asseoir sous un pommier à pommes et on attend qu’elles tombent… ».
Bienvenue au repas des aînés
« Je veux vous dire tout d’abord que mes collègues du conseil municipal et moi-même, sommes très heureux de vous retrouver une nouvelle fois pour ce rendez-vous annuel que beaucoup d’entre vous attendent avec impatience. En effet, ce repas dit « des aînés » est désormais devenu une tradition qui se veut et se doit d’être un moment de convivialité pour lequel nous aimons tous à nous retrouver. Cette année, vous êtes 70 convives. Vous savez combien cette journée passée ensemble constitue un moment très agréable de la vie municipale. Quoi de plus sympathique que de se retrouver autour d’un bon repas, d’avoir l’occasion de se revoir ou encore d’accueillir cinq nouvelles personnes de la classe 54. Bon appétit et bonne journée à tous », conclut le maire, accompagné de son épouse, Marie-Andrée.
Un couple de doyens
« C’est rare, mais cette année à Virandeville, c’est le couple qui a été élu doyens : André et Hélène GIROUX. Nous tenons à les féliciter d’être parmi nous », poursuit le maire avant de trinquer à la santé de tous et de remercier l’équipe qui a magnifiquement décoré la salle. Pour vous mettre en appétit : voilà un repas bien normand ! Après l’apéritif, filet de daurade royale au beurre et riz, sorbet pomme et calvados, suprême de pintade sauce normande avec pommes, camembert et Saint-Nectaire (pas normand !) et pour finir des choux à la crème… À propos de choux, nous savons combien les seniors sont curieux, ils attendaient la conclusion de leur maire, concernant les échéances municipales. On peut dire qu’ils ont fait « chou blanc », à moins qu’il faille lire entre les lignes quand il a conclu son discours par cette expression : « un maire vous accueillera encore, l’an prochain ! » Inutile de vous dire que les commentaires ont été bon train, mais ils n’ont pas empêché de boire le délicieux nectar… de pommes pour accélérer la digestion.
Source : Jean-Luc FONTY, correspondant La Presse de la Manche

L’ensemble des invités

Les doyens : André et Hélène GIROUX

Les serveurs

 

 

 

Cérémonie de bienvenue aux nouveaux habitants

« Bienvenue à Virandeville ! » Ce sont les premiers mots prononcés par le Maire, Yves HENRY, qui ne voudrait oublier la tradition de l’accueil des nouvelles familles sur sa commune. Une cinquantaine de personnes était au rendez-vous, vendredi soir, dont Véronique GRISNEAUX, collaboratrice de Sonia KRIMI, les conseillers départementaux, Marie-Odile FERET et Franck TISON, et les membres du conseil municipal et personnel. Depuis un an, c’est 35 nouvelles familles qui sont arrivées sur la commune pour de multiples raisons. Retenons ce témoignage d’une famille qui disait : « Nous sommes à la retraite et nous avons voulu choisir un bourg animé où l’on trouve les commerces sur place et surtout un cabinet médical. » Pour un autre couple, c’était la proximité du travail qui l’avait amené à Virandeville.
« Cette maison est la vôtre ! »
Le maire souhaite que les nouvelles familles s’insèrent dans la commune. « Je sais qu’un changement de domicile n’est jamais chose facile. Je veux vous dire avec force que cette maison est la vôtre et que l’ensemble des services municipaux et des élus de la commune sont à votre service pour vous accompagner dans toutes vos démarches. N’hésitez pas à venir à la Mairie vous serez toujours bien accueillis », souligne Yves HENRY. Puis le Maire a présenté les services communaux, la vie économique du bourg et l’ensemble des associations qui animent la localité et font le « bien vivre dans la commune ». Emploi, mutation, nouveau travail, retraite, rapprochement avec la famille ou tout simplement par choix de meilleure qualité de vie, « nous sommes heureux de vous compter désormais comme Virandevillais à part entière », poursuit le Maire. Pour tous ces nouveaux arrivants, Virandeville est devenue leur commune d’adoption et le Maire de terminer par cette formule : « Soyez les bienvenus chez vous ! » Il s’en est suivi le verre de l’amitié, un moment important d’échanges avec les élus et les responsables des associations.

 

Une nouvelle infirmière s’installe à Virandeville…

Une nouvelle infirmière vient épauler l’infirmier déjà en place au cabinet, Valentin LEGER… Épauler, c’est peu dire puisqu’il s’agit tout simplement de Charline, son épouse. Ils vont donc travailler en étroite collaboration. C’est le maire en personne, Yves HENRY, qui a tenu à souhaiter la bienvenue à la nouvelle infirmière qui a pris possession des lieux depuis le 16 septembre. Tous les deux sont satisfaits du nouveau cabinet et surtout du nouvel accès par la passerelle pour les personnes à mobilité réduite. Pour Valentin, qui est installé à Virandeville depuis 7 ans, cette passerelle a été la bienvenue, car auparavant, on accédait au cabinet par un escalier.
Quelques mots de son parcours
Charline LEGER a suivi ses études d’infirmière à l’école d’infirmières de Cherbourg durant un peu plus de 3 ans. Elle est sortie diplômée en 2007. « Depuis tout ce temps jusqu’à ce jour, j’ai été infirmière au Centre Hospitalier Public du Cotentin (CHPC), hôpital Louis Pasteur, durant 12 ans dans plusieurs services. C’est là que j’ai pratiqué mes premiers soins. J’avais envie de me rapprocher de mon conjoint et, en plus, nous faisons le même métier. Puis j’avais envie de changement et de connaître le métier d’infirmière libérale à domicile. J’adore le contact et prendre le temps avec les patients. L’aspect humain est important dans notre métier », explique Charline. Soins à domicile, au cabinet ou sur rendez-vous, elle est à la disposition de tous ceux qui ont besoin de soins. Soins infirmiers, soins de nursing, soins techniques, soins usuels (pansements, injections, perfusions…). Elle va mettre tout son professionnalisme au service de tous les patients. Le couple va travailler en étroite collaboration et en lien avec les professionnels de santé. Le maire lui a souhaité la bienvenue et attend toujours qu’un second médecin se manifeste.
Pour tous vos soins à domicile ou sur rendez-vous, appelez le cabinet : tél. 02 33 52 83 27. Horaires : 7 jours/7 – de 7 h à 21 h.

Source : Jean-Luc FONTY, correspondant La Presse de la Manche

 

Loto du club des aînés, le 15 septembre

Carton plein pour un loto surprenant !
Dimanche après-midi, il faisait un temps superbe, si bien que les bénévoles du club des aînés avaient une crainte sur la participation. Quelle ne fut pas leur surprise de constater que la salle se remplissait au fur et à mesure, il a même fallu ajouter tables et chaises. Au total, ce sont 160 personnes qui étaient présentes et on pouvait voir le Maire dans la salle, venu saluer les bénévoles et encourager les initiatives du club, présidé par Arlette BOURGEOIS avec Danièle AVOYNE et Geneviève HAIRON.
C’était sans doute le seul loto de la journée, mais aussi de beaux lots attirants mis en jeu : des bons d’achat de 300 €, 100 €, 50 € et 30 €, jambon fumé, carton de vins, paniers garnis, friteuse et nombreux autres lots. Tous n’ont pas gagné, mais ils sont partis après avoir passé un bon après-midi et dégusté gâteaux et crêpes (texte de Jean-Luc FONTY, correspondant de la Presse de la Manche).

 

Virandeville cherche un médecin

Après 30 ans de soins, le Docteur MORIN est parti en retraite le 30 juin dernier. Le cabinet médical est désormais assuré seul par le Docteur ZAHAREANU. Mais les patients sont de plus en plus nombreux et sont parfois même dans l’incapacité de se déplacer.

Le vendredi 26 juillet dernier, la députée Sonia KRIMI et le vice-président de la région David MARGUERITTE, étaient au côté du Maire et du conseil municipal. La pharmacienne, Marine LEROUX, et le Docteur ZAHAREANU se sont joints aux élus pour échanger et participer à cette recherche active d’un nouveau médecin.

La municipalité se propose d’accompagner l’installation du nouveau praticien. Le cabinet a été remis à neuf.

« Tout est prêt pour accueillir un nouveau généraliste. Y’a plus qu’à ! » assure le Maire. Le petit pôle de santé de la commune a pris toutes les dispositions nécessaires afin d’assurer une continuité dans cette structure.

« La meilleure façon de désengorger les urgences de Cherbourg est de voir s’installer un généraliste dans le village » assure la députée Sonia KRIMI. Il existe depuis peu un numéro de téléphone encore méconnu sur le territoire, le numéro 116-117, qui permet de joindre un médecin généraliste de garde aux heures de fermeture des cabinets médicaux. En cas d’urgence vitale, il faut continuer de composer le 15.

La députée Sonia KRIMI, le Maire, l’adjoint Stéphane OLIVIER, la pharmacienne Marine LEROUX, le vice-président de région David MARGUERITTE, l’adjoint Bernard GIROUX et le Docteur ZAHAREANU.

 

 

Fête des voisins au Plavé

Tout le monde connaît l’expression « un pavé dans la mare » ? Selon le dictionnaire étymologique, il s’agit d’une situation qui vient déranger les habitudes bien tranquilles. Alors, imaginez une petite route tranquille dans un hameau appelé « Le Plavé »… Le voilà le fameux pavé sans le L !

Un hameau calme jusqu’en 2005 et jusqu’au jour où les habitants et voisins se disent : « Mais pourquoi ne fêterions-nous pas la fête des voisins ? ». Et c’est ainsi depuis 14 ans. Au mois de juin, une fois par an, le hameau laisse tomber sa tranquillité pour festoyer. Ils montent une tente sur la route et installent une rôtissoire où cuisent de beaux gigots et épaules d’agneau, sous l’oeil avisé de Jean-Louis, le chef cuistot… Pas trop vite car il faut le temps de boire l’apéro et c’est la seule manifestation où le maire ne fait pas de discours !

Une trentaine de voisins se sont retrouvés, samedi 15 juin. Tout est prévu, même l’eau et l’électricité grâce à Chantal. Comme vous pouvez le voir sur la photo, tout se déroule dans la bonne humeur. Voilà l’histoire de la fête des voisins du Plavé qui n’a pas pris une ride !

Les habitants du Plavé